L’algorithme de Cupidon par Fabrice Di Mino

20,00

Catégorie :

Description

L’algorithme de Cupidon: Les applications de rencontres ont-elles révolutionné les relations du XXIe siècle ? | Le cas Tinder | Coachs en séduction … : imposteurs ou bienfaiteurs ? (Enquête) 

Les applications de rencontres ont-elles révolutionné les relations du XXI siècle ?

Comment expliquer le succès des applications de rencontres ? Ces services auraient-ils redéfini les dynamiques des rencontres ? Si oui, comment ces nouveaux moyens de se rencontrer impactent-ils les individus et la société ? Qui s’inscrit sur ces plateformes et quels usages parfois détournés en font les différents utilisateurs ? Les applications et plus généralement les services de rencontres en ligne ont-ils annihilé les manières de courtiser hors ligne dans notre société contemporaine ?

Tant de questions auxquelles cet ouvrage va humblement tenter de répondre en apportant une analyse sur l’évolution récente de la manière de faire des rencontres sur le Web, et plus particulièrement depuis l’avènement des applications comme Tinder, Happn ou encore Badoo.

Dans un second temps, en parallèle à la thématique principale des applications de rencontres, L’algorithme de Cupidon vous projettera au cœur d’une enquête approfondie sur les coachs en séduction intitulée :

Coachs en séduction sur Internet : imposteurs ou bienfaiteurs ?

De nombreux coachs en séduction forment des hommes et des femmes hétérosexuels à la vie relationnelle, affective et sexuelle sur Internet. Certains imposteurs promettent monts et merveilles, parfois en enfreignant la loi. D’autres proposent des formations très approfondies dans les règles de la bienséance.

Laissez-vous tenter par l’univers méconnu du coaching en séduction et découvrez la face cachée de la « communauté de la séduction ».

Fabrice Di Mino est diplômé en e-business et en journalisme. L’algorithme de Cupidon est son premier livre.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’algorithme de Cupidon par Fabrice Di Mino”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *